S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


5 conseils pour réussir le recrutement d’un jeune agent immobilier

Recruter dans l'immobilier un jeune issu de la génération connectée
6132 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Infographie seretrouver, le recrutement des digitales natives dans l'immobilier

L’immobilier n’est pas épargné par les problématiques de recrutement et de rétention des Milennials : ces « jeunes recrues » de moins de 30 ans, parfois caricaturées – à tort ou à raison – comme volatiles, capricieuses et pas très à cheval sur les règles au travail. Et pourtant, un recrutement raté (c’est-à-dire un départ prématuré) est un gouffre financier et organisationnel que les agences ont tendance à sous-estimer. Nos conseils pour trouver la perle rare parmi les jeunes agents immobiliers – et la garder !

1. Allez chercher les candidats là où ils sont

C’est à dire sur les écrans ! Les Digital Natives ont grandi avec un smartphone en poche. Ils ont le réflexe « mobile », y compris quand il s’agit de chercher un stage ou de postuler à une annonce d’emploi. Si vous cherchez à recruter un jeune agent immobilier, assurez-vous que votre annonce (officielle ou officieuse) est visible sur le web et sur les réseaux sociaux. Et ne vous offusquez pas si vous recevez des candidatures rédigées depuis un téléphone portable.

2. Soignez votre image d’employeur

Comment donner envie à un jeune professionnel de l’immobilier de venir travailler chez vous plutôt qu’ailleurs ? Dans les métiers commerciaux, l’argent reste un argument clé : assurez-vous donc que votre système de rémunération est compétitif. Néanmoins, un jeune agent optera souvent pour l’agence qui lui offre le meilleur compromis entre salaire et bien-être au travail. Des horaires souples, des collègues sympathiques, un cadre de travail agréable, des équipements connectés et innovants…autant d’arguments qui raisonnent positivement dans l’esprit d’un Digital Native et qu’il faut donc valoriser. Inutile toutefois de lui vendre la lune : les Millennials préfèrent que l’on joue franc jeu avec eux, quitte à les avertir dès l’entretien des défis qui les attendent sur le terrain.

3. Offrez-leur un projet (et pas un simple job)

Les jeunes professionnels n’ont pas le même rapport au travail que leurs aînés : ils veulent travailler pour vivre, et non l’inverse. Résultat : s’ils s’ennuient, si leurs compétences sont sous-exploitées ou s’ils se sentent étouffés par un management trop directif, ils n’auront pas de scrupules à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. A l’inverse, dès lors qu’ils ont une certaine marge de manœuvre pour expérimenter de nouvelles approches, ils se prendront au jeu au point de s’investir corps et âme dans leur travail. Ne vous contentez pas de fixer un objectif mensuel de ventes à votre recrue en lui imposant votre méthodologie. Proposez lui une mission plus large, sur le long terme, en lui confiant les clés de votre page Facebook, la prospection d’acheteurs primo-accédants ou la formation digitale des autres membres de l’équipe, par exemple.

4. Proposez-leur les bons outils

C’est une lapalissade que de dire que la génération Millenials est ultra connectée. Les jeunes de moins de 30 ans ont l’habitude d’utiliser une quantité d’outils du web et d’applications dans le cadre de leur job. Avis de valeur, veille marché, performance de leur portefeuille ou tout simplement visibilité de leurs annonces sur le web, proposez-leur le meilleur package 2.0 !

5. Organisez un programme d’intégration

Si recruter n’est pas chose aisée pour un patron d’agence, retenir ses négos l’est sans doute encore moins. Pour partir sur de bonnes bases avec votre nouveau collaborateur, dégagez du temps à chacun des membres de l’équipe pour l’accueillir convenablement lors de sa première semaine en poste, proposez-lui de travailler sur un rapport d’étonnement lors de son premier mois à l’agence, organisez des activités en binôme et faites régulièrement des points formels et informels avec votre nouvelle recrue les 12 premiers mois, pour anticiper les éventuels malaises ou frustration…

Les patrons d’agence redoutent parfois le recrutement de jeunes agents, de peur de creuser un peu plus le choc des générations au sein de leur équipe. Reste que la transformation digitale de votre profession ne peut guère se faire sans une adaptation de vos pratiques RH, y compris en matière de recrutement.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.