S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Infographie : 6 conseils pour optimiser le référencement de vos annonces immobilières sur Google

6 conseils pour optimiser le référencement de vos annonces immobilières
14023 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Infographie SeRetrouver : 6 conseils pour optimiser le référencement de vos annonces immobilières

Ignorer les grandes règles du référencement naturel pour ses annonces revient tout simplement à se couper d’une partie de ses prospects en recherche immobilière. Le SEO (Search Engine Optimization) est une science complexe, dont les bonnes pratiques ne cessent d’évoluer. Quelques astuces simples pour tirer son épingle du jeu… et viser le haut du tableau. 

1. Hiérarchisez le contenu

Le titre de votre annonce est le premier critère qui sera passé au crible par Google. Veillez à y faire figurer toutes les informations clés pour l’acquéreur : le type de transaction, le type de bien, l’emplacement – ville et quartier -, le nombre de pièces et la surface. Souvent, ces éléments sont automatiquement générés depuis votre logiciel immobilier : assurez-vous donc de remplir correctement tous les champs requis.

Rédigez ensuite le texte de l’annonce en gardant en tête que les éléments essentiels doivent toujours apparaître en premier : l’étage, le type de construction, la présence d’un ascenseur, d’un parking ou d’une terrasse par exemple… avant de laisser place aux détails plus secondaires.

2. Ne parlez pas en « mots-clés » : anticipez les formulations de recherche

Google a constaté que ses utilisateurs avaient tendance à exprimer leurs requêtes sous forme de phrases en contexte – et pas forcément d’une suite de mots-clés déconnectés les uns des autres. Par exemple : « Je veux acheter un studio près de la place Kléber à Strasbourg » ; et pas « Achat Studio centre Strasbourg

Même si l’identification de mots clés pertinents reste la base du travail de référencement d’une annonce, il est important que votre texte soit rédigé de manière naturelle, pour coller au mieux aux pratiques de recherche (et satisfaire le tout puissant algorithme de Google !).

3. Évitez à tout prix les redondances et les abréviations

Contrairement aux idées reçues, inutile de répéter un même mot-clé dans votre annonce : si vous abusez, elle risquerait même d’être pénalisée en termes de référencement. A noter par ailleurs que Google ne comprend pas le langage télégraphique de certains agents immobiliers.

Évitez donc les phrases du type : « Apt 4p. au 5e ét. ss asc. ds imm pdt, 2 ch, cuis US, sdb et WC sép. ». Votre annonce sera beaucoup plus efficace si elle est rédigée en bon français.

4. Soyez loquace : décrivez le bien de manière enthousiaste et exhaustive

Plus votre annonce sera précise, riche en contenu et agréable à lire pour l’internaute, plus elle aura de chance d’être valorisée par le moteur de recherche. Autrement dit, se contenter du strict minimum ne suffit plus.

Pour enrichir votre texte, ajoutez systématiquement des adjectifs pour qualifier la vue, la cheminée ou les moulures. N’hésitez pas à apporter des informations complémentaires appréciées des acquéreurs, comme la distance qui sépare le bien de l’arrêt de bus, de la boulangerie ou de l’école la plus proche, par exemple.

Sachez enfin que renseigner l’adresse exacte de vos biens sur votre logiciel immobilier est un atout supplémentaire pour booster significativement le référencement de vos annonces.

A noter : Une fois vendu, un bien a toujours une grande valeur car, en publiant sur la toile les biens que vous avez vendu (ainsi que leur prix), ceux-ci seront gage de performance aux yeux de potentiels clients.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.