S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


État des lieux : le numérique c’est fantastique !

2315 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Depuis l’entrée en vigueur du décret du 6 août 2014, dans le cadre de la loi ALUR, les honoraires des agents immobiliers à la charge des locataires sont très strictement encadrés.

Une perte de revenus qu’il est possible de compenser, tout ou partie, avec la procédure de l’état des lieux dont la réalisation a été revalorisée à 3€ TTC/m2. Pour rendre cette formalité plus simple, plus sereine, et surtout plus efficace, il existe désormais des solutions logicielles telles HomePad qui permettent de passer à l’ère du numérique en toute confiance. Revue des principaux avantages.

L’état des lieux, un exercice fastidieux et déterminant

L’état des lieux, c’est la clef de voûte d’une gestion fluide pour un bien immobilier destiné à la location. En effet, plus cette prestation sera soignée, plus le temps de vacance du bien entre deux locataires sera court. Or, l’utilisation d’un logiciel pour effectuer l’état des lieux offre des gains de temps à de nombreux niveaux.

D’abord, fini le papier carbone, les cases pas ou mal remplies, les dessins maladroits censés décrire tel ou tel dégât… Avec un logiciel d’établissement de l’état des lieux, vous serez sûr de n’oublier aucun élément. Surtout, la photographie et/ou la vidéo vous apporteront des éléments complémentaires fiables et indiscutables dans votre dossier. C’est un gain de temps, de simplicité, et cela permet d’éviter, le cas échéant, nombre de discussions, voire de contentieux, lorsque le verdict de votre état des lieux tombera auprès du locataire sortant ou du bailleur.

L’état des lieux, une professionnalisation possible

Ensuite, les logiciels d’aide à l’établissement d’un état des lieux prennent également en charge un certain nombre de calculs fastidieux et grands consommateurs de temps… donc d’argent. Ainsi, ces solutions numériques permettent le plus souvent d’établir, dans des délais beaucoup plus courts et avec un risque quasi nul d’erreur ou d’approximation, les étapes suivantes :

  • estimation des dégradations locatives et répartition de ces charges entre locataire et bailleur,
  • budget prévisionnel de la remise en état du bien immobilier,
  • établissement des retenues sur le dépôt de garantie, etc…

« Quand les commissions locales de conciliation passent le quart de leur temps, parfois plus, à dénouer des contentieux locatifs résultant d’un état des lieux mal rédigé, approximatif, insincère, non contradictoire voire inexistant, il serait temps de professionnaliser ce moment clé de la relation entre propriétaire et locataire« , estime Henry Buzy-Cazaux, Président de l’Institut du management des services immobiliers.

Enfin, la plupart de ces logiciels sont évidemment compatibles avec la technologie du cloud. En clair, vos états des lieux, ainsi que toutes les pièces qui en font partie, seront automatiquement classés et sauvegardés. Un gage supplémentaire de votre professionnalisme aux yeux du bailleur… comme du locataire !

Vous voulez savoir comment booster vos revenus grâce à la gestion locative ? Téléchargez vite le livre blanc sur l’état des lieux numérique.

bannière Homepad

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.