S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Assurance de prêt : Proposer des solutions qui permettent de faire des économies

Assurance de prêt  Proposer des solutions qui permettent de faire des économies
706 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Le coût du crédit peut parfois représenter un frein important pour les acheteurs. Proposer des solutions qui leur permettraient de faire des économies semble alors intéressant pour concrétiser une vente. C’est pourquoi nous vous présentons aujourd’hui quelques astuces sur l’assurance de prêt pour faire des économies sur le coût total d’un crédit immobilier.

Bien que la plupart des agents immobiliers travaillent déjà avec des courtiers qui leur proposent des reversements, êtes-vous vraiment au courant du positionnement de l’offre que propose votre partenaire ? A travers ce dossier, découvrez étape par étape tout ce que vous devez savoir sur l’assurance de prêt.

Expliquer l’assurance de prêt

Pour commencer, êtes-vous sûr de tout savoir sur l’assurance de prêt ?

L’assurance de prêt, aussi appelée assurance crédit ou assurance emprunteur, permet à un assuré d’être protégé en cas de coup dur. L’assureur s’engage à rembourser le capital restant dû auprès de l’organisme préteur en cas de décès et à prendre en charge tout ou partie des mensualités d’emprunt en cas d’incapacité ou d’invalidité.

Bon à savoir : Selon la loi, le contrat d’assurance de prêt n’est pas obligatoire mais indispensable à l’obtention d’un crédit.

D’après une étude menée par le cabinet d’étude BAO France, un contrat d’assurance de prêt peut peser jusqu’à 35% du coût total du crédit. En moyenne, cela représente 15 525 € pour un contrat souscrit directement auprès de l’organisme de financement. Les contrats d’assurance de prêt sont dits à « fonds perdus ». L’argent investi dans une telle protection ne peut être récupéré même une fois que le crédit a été remboursé.

Toujours selon la même étude, 85% des contrats d’assurance de prêt sont actuellement souscrits auprès des banques et autres organismes de financements. Pourtant, il existe de nombreuses autres solutions pour s’assurer notamment auprès de la délégation externe des assureurs.

Présenter aux acheteurs des solutions pour faire des économies

Confrontés à un marché très vaste, qu’ils ne côtoient pas tous les jours, certains acheteurs sont très vite perdus. Orienter ces personnes vers les meilleures solutions de financement semble donc opportun pour concrétiser la vente d’un bien immobilier.

Une de ces solutions pourrait être la délégation de son contrat d’assurance de prêt. En effet, le coût d’un contrat qui a été souscrit auprès d’un assureur externe est en moyenne de 9 100 €. En faisant le rapprochement avec le coût moyen d’un contrat souscrit auprès d’une banque, la délégation permettrait donc d’économiser 6 425 € sur le coût total du crédit.

Le plus important pour vous professionnel sera donc d’expliquer ce qu’est la délégation d’assurance, quelles sont les conditions, et quelles sont les différences avec les contrats proposés par les institutions financières.

Selon la loi Lagarde, afin de pouvoir procéder à la délégation d’un contrat d’assurance de prêt il est impératif que le contrat choisi auprès d’un assureur externe propose au minimum le même niveau de garantie que celui proposé par l’organisme de prêt.

Il n’y a donc aucune condition particulière pour accéder à la délégation d’assurance et donc pour faire des économies.

Les modalités pour déléguer son contrat d’assurance de prêt à tout moment

L’emprunteur n’a pas encore souscrit d’assurance de prêt

  1. Le banquier remet à l’emprunteur une fiche d’information standardisée détaillant les garanties et les tarifs de son offre d’assurance de prêt.
  2. L’emprunteur effectue ses recherches pour trouver un contrat proposant un niveau de garantie au moins équivalent.
  3. L’organisme de financement contrôle la solution de délégation externe et dispose de 10 jours pour vérifier le niveau garanti et donner son accord.
  4. Le projet immobilier de l’emprunteur peut se lancer en toute sécurité.

L’emprunteur est engagé depuis moins d’un an avec son contrat d’assurance de prêt

  1. L’emprunteur effectue ses recherches pour trouver un contrat proposant un niveau de garantie au moins équivalent.
  2. L’emprunteur choisit l’offre d’assurance de prêt qui l’intéresse et transmet l’attestation à son banquier.
  3. L’organisme de financement contrôle la solution de délégation externe et dispose de 10 jours pour vérifier le niveau garanti et donner son accord.
  4. L’emprunteur doit envoyer une demande de résiliation par lettre recommandée au plus tard 15 jours avant la première d’échéance de son contrat.
  5. Le nouveau contrat commence dès que le précèdent est résilié.

L’emprunteur est engagé depuis plus d’un an avec son contrat d’assurance de prêt

Bon à savoir : Cette procédure sera possible pour les anciens contrats dès le 1er janvier 2018.
  1. L’emprunteur effectue ses recherches pour trouver un contrat proposant un niveau de garantie au moins équivalent.
  2. L’emprunteur choisit l’offre d’assurance de prêt qui l’intéresse et transmet l’attestation à son banquier.
  3. L’organisme de financement contrôle la solution de délégation externe et dispose de 10 jours pour vérifier le niveau garanti et donner son accord.
  4. L’emprunteur doit envoyer une demande de résiliation par lettre recommandée au plus tard 15 jours avant l’échéance de son contrat.
  5. Le nouveau contrat ne commence qu’au moment ou le précédent se termine soit à la date d’échéance.

Sources : http://bonne-assurance.com/credit/assurance-de-pret/

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.