S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Baromètre LPI-SeLoger Août 2015 : Hausse des prix généralisée

3003 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Par Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Une activité en progression rapide

La reprise de l’activité ne fléchit pas sur le marché de l’ancien. Les ventes progressent à un rythme soutenu : + 12.3 % en juillet, en glissement annuel. Elles s’établissent depuis juin à un niveau qui ne s’était pas observé depuis l’été 2011.

Ainsi le niveau des ventes est en hausse de 4.1 % sur un an. Pour l’année, si les conditions de crédit ne se dégradent pas, la progression de l’activité devrait être de 8 à 10 % !

Le marché bénéficie en effet de taux d’intérêt qui n’ont pas répercuté les désordres du marché obligataire nés de la crise grecque. Et les relèvements de barème intervenus au mois d’août restent modérés, sans impact sur la solvabilité de la demande : les taux d’effort des nouveaux emprunteurs sont d’ailleurs revenus à leur niveau de l’année 2004.

Nombre de transactions

 

La hausse des prix de l’ancien se poursuit

Depuis près de 6 mois, le marché de l’ancien a retrouvé un niveau d’activité comparable à celui de la fin 2011, avant que la suppression du PTZ ne le précipite dans la dépression. L’évolution des prix s’en ressent, les offreurs n’hésitant plus à proposer à la vente des biens qui, il y a quelques mois encore, n’auraient pas trouvé preneurs au prix affiché. Alors comme le début de l’été connaît habituellement une forte pression de la demande, les prix affichés par les vendeurs ont continué à se tendre en juillet : + 1.9 % au cours des 3 derniers mois (+ 2.1 % pour les appartements et + 1.5 % pour les maisons).

La hausse des prix signés se poursuit donc en juillet, bien au-delà des tensions saisonnières habituelles : + 2.4 % sur 3 mois (+ 2.1 % pour les appartements et + 2.8 % pour les maisons). Les prix signés s’établissent alors à 1.8 % au-dessus de leur niveau de juillet 2014. Mais après un mois d’août plus calme, les mois d’automne devraient enregistrer une dernière pression sur les prix, avant l’endormissement du marché durant les mois d’hiver.

Pour l’heure, le décrochage des prix observé durant l’hiver dernier continue à peser sur le rythme annuel d’évolution des prix signés : ce dernier est toujours en recul, avec – 0.8 % pour l’ensemble du marché (- 0.8 % pour les appartements et – 0.9 % pour les maisons).

Indice des prix

 

La hausse des prix du neuf s’installe

La hausse des prix des logements neufs s’est poursuivie en juillet : les prix signés ont cru de 1.5 % au cours des 3 derniers mois (+ 1.6 % pour les appartements et + 1.6 % pour les maisons). Ils se situent à 2.2 % au-dessus de leur niveau de juillet 2014.

Avec la pause du marché, la pression sur les prix se relâche habituellement en août. Puis les prix connaissent une poussée en septembre. Dans les prochains mois, le rythme annuel de la hausse des prix du neuf va ainsi s’accélérer : mais déjà, en juillet, la hausse des prix du neuf se constate sur l’ensemble du marché : + 0.4 % sur un an (+ 0.5 % sur les appartements et + 0.3 % sur les maisons).

Retrouvez l’intégralité de l’analyse de Michel Mouillart et du baromètre LPI-SeLoger d’Août en cliquant ici.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.