S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Baromètre LPI-SeLoger Octobre 2015 : Repli saisonnier des prix de l’ancien

Baromètre LPI SeLoger Octobre 2015
2187 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Par Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université Paris Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger

Nouveauté : LPI, l’Association «Les Prix Immobiliers» accueille 3 nouveaux partenaires -CapiFrance, Maisons France Confort et OptimHome- et observe désormais près de 50% des transactions immobilières

Repli saisonnier des prix de l’ancien

Suivant le profil saisonnier habituel, les prix des logements anciens ont retrouvé plus de calme en septembre. La hausse des prix affichés par les vendeurs constatée dès février cède maintenant la place à un recul, néanmoins deux fois moins rapide qu’il y a un an, à la même époque : et le repli est plus rapide pour les maisons (- 1.0 % sur 3 mois) dont les variations de prix sont toujours assez fortes (tant à la hausse qu’à la baisse) que pour les appartements (- 0.3 % sur 3 mois).

Ainsi, même si l’activité du marché de l’ancien est restée soutenue en septembre, la pression sur les prix signés se fait maintenant moins forte : – 0.7 % sur 3 mois (+ 0.1 % pour les appartements et – 1.9 % pour les maisons), contre – 1.7 % en 2014 à la même époque.

Pour autant, les prix signés s’établissent toujours à 0.8 % au-dessus de leur niveau de septembre 2014 (0.3 % pour les appartements et 1.5 % pour les maisons).

Et en dépit du décrochage des prix observé durant l’automne 2014, le rythme annuel d’évolution des prix signés poursuit son redressement : avec – 0.6 % pour l’ensemble du marché (- 0.8 % pour les appartements et – 0.3 % pour les maisons).

Indice des prix

 

Ralentissement pour les prix du neuf

La hausse des prix des logements neufs s’est poursuivie en septembre, à un rythme plus lent qu’au début de l’été : les prix signés ont cru de 0.2 % au cours des 3 derniers mois (+ 0.2 % pour les appartements et + 0.2 % pour les maisons). Ils sont néanmoins à 1.6 % au-dessus de leur niveau d’il y a un an (1.7 % pour les appartements et 1.5 % pour les maisons).

En dépit de la pause habituelle du marché à la fin de l’été, la pression sur les prix ne se s’est pas relâchée. Et en septembre, la hausse des prix du neuf reste soutenue, sur un an : + 0.5 % (+ 0.6 % sur les appartements, mais stabilité sur les maisons). Durant l’automne, les prix reculent généralement, autant pour les appartements que pour les maisons. Mais l’année 2015 devrait se terminer sur une progression des prix du neuf.

Nombre de transactions

 

Le dynamisme des ventes

Après la pause observée en août, comme à l’habitude, l’activité du marché de l’ancien s’est ressaisie en septembre. Et les ventes se sont établies à 9.5 % au-dessus de leur niveau de septembre 2014.

Le rythme de la reprise commence donc à ralentir. Mais cela n’est pas surprenant puisque dès l’été 2014, les ventes de logements anciens avaient commencé à rebondir. D’ailleurs, le niveau des ventes est maintenant en hausse de 7.2 % sur un an. Et comme les conditions de crédit restent excellentes, la progression de l’activité sera de l’ordre de 10 % en 2015.

Mais pour l’heure, les interrogations portent sur la consolidation de la reprise. Elle ne pourra s’amplifier et ramener le marché vers les niveaux d’activité élevés qui prévalaient en 2011, que si les flux de la primo accession retrouvent plus de vigueur.

En bref :

En Bref

Téléchargez l’intégralité de l’analyse de Michel Mouillart et du baromètre LPI-SeLoger d’Octobre en cliquant ici.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.