S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Immobilier : quelles sont les futures tendances du secteur ?

Excited businesswoman wearing headset exploring vr standing near
1152 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

A l’heure du digital, l’immobilier neuf est en pleine (r)évolution. Réalité augmentée, logements connectés… découvrez les nouvelles tendances dont devront s’emparer les promoteurs dans les années à venir pour se démarquer et attirer les clients.

Des immeubles « verts » et connectés

Dans les prochaines années, le secteur de l’immobilier neuf devra s’adapter aux grandes transformations de notre société. A ce titre, les promoteurs concevront davantage de logements « évolutifs », capables d’anticiper les changements de vie plus fréquents des ménages (arrivée d’un nouvel enfant, familles recomposées, etc.), afin que ceux-ci n’aient pas à déménager systématiquement à leur survenue. Les promoteurs devront également s’emparer de la problématique énergétique dans les phases de conception, même si un grand nombre d’entre eux l’ont déjà bien appréhendée, avec la multiplication des constructions de bâtiments à énergie positive. Les promoteurs seront aussi amenés à inclure plus de solutions connectées dans leurs logements, afin de permettre aux ménages de mieux contrôler leurs dépenses énergétiques, et donc leur empreinte environnementale.

L’ère de la réalité augmentée

Dans l’immobilier ancien, la photo est généralement le premier élément observé par le client : elle lui permet de se projeter et peut déclencher l’envie d’achat. En revanche, dans l’immobilier neuf, faire « rêver » avec une image n’est pas toujours chose aisée. Mais cela est en train de changer, notamment grâce au « home staging » virtuel : un outil de plus en plus utilisé par les promoteurs, qui permet de montrer le potentiel d’un bien par le biais de la 3D. Cette technologie offre au client la possibilité de se projeter dans le logement, en le visitant, en l’aménageant et en le redécorant à sa guise, tout en restant assis dans le fauteuil du bureau d’un promoteur. De plus, certains logiciels permettent de présenter au client des maquettes virtuelles en 3D, grâce auxquelles il peut observer l’intégralité du projet urbain dans lequel sera inséré son appartement : le client peut visiter son futur quartier (commerces de proximité, infrastructures publiques à venir, etc.) avant même que son logement sorte de terre. Dans les prochaines années, des casques de réalité augmentée devraient rendre ces visites virtuelles encore plus immersives.

La digitalisation de la relation clients

Même si, aux yeux des clients, rien ne remplace le contact humain, on se dirige tout droit vers l’amplification de la digitalisation de la relation clientèle et de la transaction. Les promoteurs immobiliers s’approprient de plus en plus ces technologies digitales, notamment dans le domaine de la prospection, qui est probablement l’une des activités les plus importantes de leur métier. Ainsi, la prospection digitale, qui fait déjà partie du quotidien de la plupart des promoteurs immobiliers, est amenée à prendre de l’ampleur dans les prochaines années. En effet, si les méthodes de prospection physique sont toujours efficaces (courrier, téléphone, etc.), la prospection digitale permet, grâce à un meilleur ciblage des prospects (pouvoir d’achat, catégorie socio-professionnelle, etc.) et aux outils de mesure de retombées, de gagner de l’énergie et du temps, et d’adapter l’offre commerciale à la clientèle visée.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.