S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


La géolocalisation immobilière : menace ou avenir de l’immobilier ?

Géolocalisation seretrouver
5556 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

La géolocalisation, une des tendances actuelles du web marketing, gagne peu à peu les mœurs des agents immobiliers. Évidemment, cette pratique très répandue outre-Atlantique, reste encore marginale en France car beaucoup d’agents sont frileux à l’idée de géolocaliser leurs biens de peur que leurs confrères ne tentent de récupérer le mandat ou pire que les acheteurs se rendent directement sur place pour rencontrer le propriétaire et traiter de particulier à particulier.  Pourtant la demande des clients est bien là.

La géolocalisation est une demande du marché

Avec Internet, ceux-ci ont pris l’habitude de glaner toutes sortes d’informations sur la toile. Ils comparent les prix, les biens entre eux et, désormais, ils veulent en savoir plus sur le quartier où se situe le bien immobilier qui les intéresse notamment sur la présence ou non d’écoles, de commerces, de transports… De quoi faire gagner du temps à tout le monde ! 

« Depuis des générations, on répète que ce qui est important, c’est l’emplacement, l’emplacement et encore l’emplacement, explique Hervé Parent, organisateur du salon RENT-Real Estate & New Technologie. Et tout le monde le sait : on achète une adresse avant d’acheter un bien immobilier. Curieusement, parallèlement à cela, depuis toujours, on ne donnait pas l’adresse du bien à vendre ou à louer sur les annonces alors qu’elle est si importante, mais pour de mauvaises raisons. Or, les clients, surtout les jeunes ne comprennent pas. Et si les professionnels s’entêtent, cela pourrait devenir une cause de divorce entre eux. »

Géolocaliser ne veut pas dire donner une adresse exacte

La bonne pratique : une géolocalisation approximative à quelques dizaines ou centaines de mètres près mais suffisamment précise pour que les acheteurs puissent appréhender l’emplacement du bien et surtout son environnement. De cette façon, elle permet de limiter les démarchages des particuliers ou des concurrents auprès du vendeur, notamment lorsque celui-ci habite sur place ou n’a pas accordé l’exclusivité. Évidemment, dans le cas d’une grande copropriété, d’une exclusivité ou d’un appartement affichant un panneau « à vendre », une géolocalisation exacte ne pose aucun problème.

Un panneau d’exclusivité virtuel

L’autre avantage de la géolocalisation ? C’est un excellent argument pour décrocher un mandat exclusif. De cette façon, au vendeur qui hésite à confier son bien en vente à une seule agence, le professionnel pourra lui faire valoir que géolocaliser le bien permet d’éviter les visites inutiles mais que, pour le faire, il a besoin d’être seul ! Les grands administrateurs de biens l’ont compris : communiquer l’adresse d’un bien à louer permet d’accélérer le processus !

Alors, avant de ne pas géolocaliser un bien, posez-vous la question : est-ce si différent du fait de mettre un panneau « à vendre » sur la façade d’un immeuble, d’une maison ou d’en diffuser la photo ?

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , , , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.