S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


La transparence gagne l’immobilier … et c’est tant mieux !

La transparence gagne l’immobilier … et c’est tant mieux !
3497 1
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Internet nous a fait rentrer dans l’ère de la transparence et l’immobilier n’y déroge pas. La transparence s’invite à tous les étages et on a tous à y gagner.

La transparence dans les annonces immobilières

Il semble déjà loin le temps où les agents immobiliers affichaient dans leurs vitrines ou publiaient dans les journaux des annonces sans photo, contenant très peu d’informations sur le bien de peur de trop en dire … et de ne pas être contactés ! Qui n’a pas entendu cette phrase « Pourquoi le client appellerait-il si on lui donne toutes les informations ? »

Aujourd’hui, une annonce immobilière doit être exhaustive et donner à l’acquéreur potentiel le plus grand nombre d’informations possible. En effet, Internet permet de comparer rapidement et massivement l’ensemble de l’offre disponible et l’internaute va en priorité, et c’est logique, consulter les annonces dont le contenu est le plus complet et le plus pertinent pour SA recherche. C’est finalement le professionnel qui donnera le plus d’informations qui aura le plus de chances d’être contacté.

Le dernier tabou pour les agents immobiliers réside dans la communication de l’adresse du bien.

Bien entendu, communiquer cette adresse c’est prendre le risque d’être court-circuité par le particulier ou doublé par un concurrent. Pourtant, il apparaît évident que la géolocalisation va s’imposer comme un standard d’une annonce immobilière : d’une part parce que les internautes refuseront même de consulter une annonce ne donnant pas cette information, d’autre part parce que nos clients sauront avant les visites où ils se rendront : transparence ! Il appartiendra à nouveau aux agents immobiliers de s’adapter pour sécuriser la démarche, notamment en privilégiant le mandat exclusif.

La transparence sur les honoraires

Il est également bien loin le temps où les agents immobiliers considéraient le sujet des honoraires comme un « faux problème » puisque la commission pouvait être dissimulée jusqu’à la signature de la vente chez le notaire. La question du prix du service ne peut plus être éludée. Elle est devenue fondamentale et conditionne la décision d’un particulier de s’adresser ou non à un professionnel. Si la moitié des particuliers ne passent toujours pas par une agence immobilière alors que l’intermédiation augmente dans le courtage, c’est que la moitié des particuliers considère encore qu’elle n’en n’aura pas pour son argent. A raison ou à tort. Les honoraires affichés en vitrine sont aujourd’hui tellement loin de ceux facturés chez le notaire.

Ce qui signifie d’une part que personne ne paye le même prix et d’autre part qu’au final le service n’est pas si cher que ça. Est-il encore pertinent et bénéfique à l’image de l’agent immobilier de continuer à afficher des tarifs parfois rédhibitoires et qui bien souvent ne peuvent pas être tenus ? Alors pourquoi ne pas afficher tout de suite le « juste prix » , celui qui sera facturé chez le notaire et qui sera le même pour chaque client ?

Aujourd’hui les particuliers comparent les tarifs proposés par les différentes agences et prennent également en compte les alternatives gratuites de la vente sans intermédiaire, grandement facilitée par les sites d’annonces de particuliers. La mise en place d’une relation commerciale saine repose sur une transparence totale des honoraires d’agence.

La transposition à l’immobilier de la Loi Hamon sur la consommation a engendré l’obligation d’indiquer sur chaque annonce les honoraires d’agence en pourcentage et en valeur. Nous ne pouvons que nous féliciter de cette bonne nouvelle pour le client final qui peut enfin connaître le véritable prix du service. Mais il est dommage que cette mesure ne concerne finalement que les mandats à charge acquéreur. Car la plupart des mandats sont aujourd’hui à charge vendeur…

La transparence sur la qualité du service et sur la satisfaction client

Notre métier a souvent été décrié et nous ne sommes pas la profession la plus appréciée des français… Pourtant, la plupart des agents immobiliers sont d’excellents professionnels. Il est temps de le faire savoir et :

  • d’utiliser les outils à notre disposition tels que ceux proposés par les organismes de sondage indépendants pour recueillir et diffuser sans complaisance l’ensemble des avis de nos clients,
  • d’utiliser tous les services statistiques de consultations d’annonce, nombre de contacts générés pour dire la vérité à nos mandants
  • de se démarquer de la vente en PAP par une qualité de service optimale reposant sur des faits, des engagements et des prestations de service innovantes

Prendre en compte la satisfaction de ses clients, mobiliser dans cette démarche l’ensemble de son entreprise et de ses collaborateurs apparaît aujourd’hui comme un élément fondamental de succès et de pérennité pour la profession toute entière. C’est en tous cas la volonté chez Côté Particuliers.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :

Ceci peut aussi vous intéresser :

Rejoignez la conversation

  1.   

    Bonjour à tous,
    Il me semble que le vrai problème réside dans la capacité des agents immobiliers à faire valoir leurs compétences. En ce sens, je rejoins Jean-Philippe Crouau qui dit que les consommateurs ne comprennent pas pourquoi ils paient si cher cette fameuse commission d’agence. Il faut revaloriser notre métier en y apportant de la valeur ajoutée et pas de des gadgets. Nous avons de multiples compétences qu’il faut savoir mettre en avant. Apprenons donc à ETRE et nos clients nous seront fidèles… je vous garantis qu’ils n’attendent que ça ! Avec audace et dans la confiance, Hélène Ferrari

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.