S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Le BIM : pourquoi c’est un vrai Big Bang pour l’immobilier ?

3217 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Si ces trois lettres font le buzz, c’est parce qu’elles sont en passe de révolutionner le secteur du bâtiment. Plus qu’un simple logiciel de modélisation réservé aux architectes, le BIM est une méthode globale de management de projet qui va s’imposer dans le quotidien des promoteurs pour sécuriser toutes les étapes de leurs opérations. Quels sont les atouts de cette technologie bientôt incontournable ?

En soi, la maquette numérique n’est pas nouvelle : certains architectes et ingénieurs s’en sont d’ailleurs déjà emparés. Mais la vraie révolution du BIM (Building Information Model – ou modélisation des données d’un bâtiment), c’est la possibilité de partager toutes les informations relatives à la vie d’un ouvrage sur une même maquette 3D collaborative, depuis sa phase de conception jusqu’à son exploitation : à terme, chaque intervenant travaillera ainsi sur une copie de la maquette qui fera ensuite l’objet d’une synthèse en 3 dimension. Concrètement, que pouvez-vous en attendre en tant que promoteur ?

1. Des estimations au plus proche du réel

Le BIM est à la fois un outil de haute précision et d’aide à la décision. En phase d’étude, il permet au promoteur de visualiser d’emblée son futur bâtiment en 3D, en centralisant et en superposant toutes les couches techniques (architecture, structure, fluides, réseaux, normes, prix, etc.). Résultat : le chiffrage qui en découle est très précis et les marges d’erreurs sont minimisées. En revanche, la méthode BIM imposera sans doute aux architectes de produire des études techniques beaucoup plus avancées en amont de la demande du permis de construire.

2. Un planning optimisé sur les chantiers

En phase de travaux, la technologie BIM promet à la fois de visualiser les avancées de l’ouvrage en 3D, de simuler toutes les étapes et points techniques avec l’équipe pour fluidifier la communication sur le chantier – et surtout d’anticiper les difficultés. C’est d’ailleurs l’un des avantages majeurs de cette maquette numérique : elle permet d’identifier facilement les potentielles interférences et points de blocage qu’il est parfois difficile de discerner à l’œil nu sur un format plan masse, par exemple. Sans compter les perspectives offertes par le BIM en lien avec les imprimantes 3D – qui pourraient dans un futur pas si lointain se substituer à certaines tâches de maçonnerie notamment.

Selon les experts, le BIM pourrait permettre à l’avenir de diminuer les coûts de conception/construction de 5 à 10 % et de réduire les délais de livraison de 10 à 15 %. Soit environ 2 mois de gagnés sur un chantier de 18 mois, par exemple.

3. Un outil de projection 3D ultra-précis pour accompagner la commercialisation

Le BIM pourra être enfin être largement exploité à des fins commerciales et de marketing : pour faire visiter virtuellement des biens qui ne sont pas encore sortis de terre – voire même permettre aux clients de configurer leur futur appartement sur mesure. Pour personnaliser la taille des pièces, par exemple. La maquette numérique permettra aux acheteurs de mieux se projeter (y compris en matière de consommation d’énergie) – et offrira des perspectives infinies aux promoteurs en matière de communication.

En somme, la maquette numérique bouleversera irrémédiablement la manière de travailler des promoteurs immobiliers et de leurs partenaires. Reste à savoir quand. Car cette technologie complexe requiert d’importants investissements, pour former tous les acteurs qui interviennent dans le cycle de vie d’un bâtiment.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.