S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Les questions à se poser avant de changer de logiciel immobilier

?????????????????????????????
994 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Il vous faut changer de logiciel immobilier et vous avez du mal à définir vos critères de choix pour un outil qui s’est imposé comme la pierre angulaire du fonctionnement de votre agence. Pour vous aider, une liste de questions que vous devez impérativement vous poser avant de changer votre logiciel immobilier.

1.Vais-je servir de cobaye ?

Le logiciel qui vous est proposé a-t-il déjà fait ses preuves ? Démonstration doit vous être faite du fonctionnement de la solution et de sa solidité. Vous ne pouvez pas vous permettre d’essuyer les plâtres d’une version bêta qui ne dit pas son nom ! Idem pour ce qui est de la sécurité ! Votre logiciel immobilier est le cœur de votre agence et vous ne pouvez pas passer votre temps à le ranimer. À ce titre, soyez intransigeant et rejetez toute nouveauté si absolue que son éditeur est incapable de vous fournir la moindre référence.

2. L’éditeur : qui, quoi, depuis quand et comment ?

Parce qu’on ne change pas de pierre angulaire tous les 6 mois, parce que sa solidité et son efficacité nécessitent un support constant, vous devez pouvoir compter sur un éditeur fiable. Le secteur de l’édition de logiciels informatiques s’est considérablement développé ces dernières années : un choix certes plus ouvert mais aussi le risque d’opter pour un éditeur éphémère. Accumulez grâce au Web le maximum d’informations sur l’éditeur du logiciel envisagé : historique, solidité financière et avis clients. N’hésitez pas à entrer en contact avec un confrère déjà équipé du logiciel concerné pour s’enquérir de la qualité du produit, de la régularité de ses mises à jour et de la constance du support client. Attention, cet accompagnement doit aller bien au-delà de la simple prise en main du nouveau logiciel fourni. Il doit par exemple comprendre la formation des nouveaux collaborateurs ou la prise en compte rapide des dysfonctionnements ou demandes d’améliorations. Soyez exigeant, il en va de la pérennité de votre activité !

3. Quid de la relation client ?

L’existence d’un espace client est un plus tandis que celui d’une hotline accessible instantanément est impérative. Quelle que soit la qualité de sa conception, un logiciel restera toujours porteur de bugs. Ceux-ci se raréfieront au fil des corrections successives. Au-delà de ces impondérables, vous devez pouvoir compter sur un support solide et facilement accessible. La hotline doit être joignable aux heures ouvrables et vous permettre un dépannage ou une assistance à l’utilisation rapide.

4. Comment vont migrer mes données ?

La migration de données d’un logiciel à l’autre est un problème particulièrement délicat. Concrètement il s’agit de récupérer tout le contenu de votre ancien logiciel pour l’incrémenter dans le nouveau : contacts clients, mandats, estimations, archives, etc. Les éditeurs utilisent des outils informatiques plus ou moins efficaces pour réaliser cette opération. L’enjeu est de taille puisque de la réussite de l’opération dépendent la conservation de la mémoire de l’agence et la continuité de son activité sans accrocs !

5. Le logiciel répond-il aux nouvelles exigences ?

Un logiciel immobilier full web doit être non seulement accessible depuis n’importe quel navigateur web (d’Explorer à Safari en passant par Mozilla Firefox ou Google Chrome) mais également posséder une déclinaison d’applications pour smartphone Android ou iOS. Les mises à jour doivent être automatiques et l’accès au serveur parfaitement sécurisé.

6. Le logiciel offre-t-il les fonctionnalités que vous attendez ?

Un changement de logiciel n’a de sens que s’il offre une plus-value ! Assurez-vous que le logiciel qui vous est proposé propose toutes les fonctionnalités dont vous avez toujours rêvé : rapprochement biens-acquéreurs et inversement, envoi de suggestions aux acquéreurs, géolocalisation des adresses, génération facile des fiches de présentation, fiche négociateur, bons de visite, albums photos et affiches pour vitrine. Il est important aussi de vous assurer que les passerelles informatiques reliant le logiciel aux portails immobiliers soient parfaitement opérantes.

Choisir un nouveau logiciel immobilier revient pour un responsable d’agence à choisir son principal partenaire. Un choix devant s’effectuer avec circonspection après une analyse très fine de l’offre. Car vous n’achetez pas qu’un produit technologique mais un ensemble de services (formations, accompagnement, conseil…) indispensables au bon fonctionnement de l’agence ! S’il est un poste de dépense qui ne doit pas faire l’objet d’une économie de bouts de chandelle, c’est bien celui-là ! La qualité a parfois un prix qu’il faut savoir payer pour obtenir l’efficacité et la fiabilité recherchées.

« Si le logiciel reste plusieurs années au sein de l’agence, ce n’est pas le cas des collaborateurs. Et pour avoir de nouveaux collaborateurs rapidement autonomes, les formations incluses avec Périclès 5 sont vraiment appréciées. C’est cette valeur que l’on ne voit pas forcement à la souscription qui prend tout son sens au fil de l’utilisation ». Geoffroy Lapointe, Directeur général de Poliris

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.