S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


L’überisation de l’immobilier : science-fiction ou vraie menace ?

UBERISATION_BLOG
9630 2
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Über et Blablacar ont ébranlé le secteur des transports, Booking et AirBnB ont violemment bousculé les acteurs de l’hôtellerie. Le marché de l’immobilier traditionnel est-il lui aussi en danger ?

Et si une entreprise, inconnue jusqu’alors, débarquait soudainement sur le marché immobilier français pour mettre en relation des millions d’acheteurs et de vendeurs en échange d’honoraires de quelques dizaines d’euros, tout en apportant une batterie de nouveaux services technologiques ? On parlerait alors d’überisation…un phénomène observé récemment dans plusieurs secteurs traditionnels qui ont vu leur modèle économique totalement déstabilisé par l’arrivée d’un nouvel acteur qui a su tirer parti des opportunités offertes par le digital pour casser les prix, apporter de nouveaux services – et prendre massivement des parts de marché.

La mutation est en marche

Force est de constater qu’aucun équivalent d’Über ne s’est pour l’instant imposé sur le marché de l’immobilier français. Reste que la profession semble bénéficier d’un terreau fertile pour se faire « überiser ». Les signes avant-coureurs qui avaient été identifiés dans les secteurs des taxis ou de l’hôtellerie sont en effet perceptibles dans l’immobilier : un marché qui a subi la crise de plein fouet, qui a pris un certain retard en matière de transformation digitale et dont l’image de la profession est quelque peu écornée. En somme, la menace n’est pas imminente, certes, mais elle existe. Aux Etats-Unis, une application mobile permet par exemple aux clients acquéreurs de lancer une demande de visite en temps réel auprès des agents immobiliers mandatés qui se trouvent dans leur périmètre géographique à un moment T : le premier qui accepte décroche le rendez-vous dans la foulée. Un service « à la demande » calqué sur le modèle des courses Über, qui bouleverserait totalement la manière de travailler des professionnels immobiliers si elle venait à se démocratiser.

Quels remparts face aux risques d’überisation ?

Face aux potentielles menaces de « disruption » du marché immobilier à plus ou moins long terme, les agents doivent rester vigilants. Comment la profession peut-elle se prémunir contre la menace d’une perte de parts de marché ? Voici 3 pistes de réflexion à intégrer dans votre stratégie de développement commercial.

1. Vous avez une très forte valeur-ajoutée : rendez-la plus lisible

    Le client ne comprend pas toujours spontanément pourquoi il a tout intérêt à faire appel à un professionnel de l’immobilier. Soyez pédagogue : charge à vous d’apporter la preuve de votre plus-value grâce à des données chiffrées indiscutables. La durée de vente moyenne d’un bien dans votre agence contre celle d’une vente entre particuliers, par exemple. Clarifiez par ailleurs votre proposition de valeur en matière d’accompagnement administratif et juridique, et ce, dès le premier rendez-vous.

2. Apportez des nouveaux services à vos clients

    Parmi eux : l’estimation précise du bien (sur la base d’une méthodologie claire pour le client), la budgétisation précise des travaux à prévoir et la mise en relation avec des artisans locaux par exemple. La qualité de service est résolument le nerf de la guerre qui oppose taxis et VTC. Il en sera vraisemblablement de même dans l’immobilier. Un suivi rigoureux de la relation client à toutes les étapes du processus de vente – ou de location – deviendra sans doute une condition sine qua non à l’avenir.

3. Faites de la digitalisation de votre agence une priorité

    Simplification et dématérialisation des process, management des équipes et de la qualité des prestations de l’agence au travers des avis clients en ligne, nouveaux services en ligne… le numérique n’est plus seulement un atout en termes d’image, il est en train de devenir un outil indispensable pour la rentabilité et la pérennité des agences immobilières.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Rejoignez la conversation

  1. Photo du profil de Yannick Picault

      

    A mon sens le développement des mandataires est déjà une certaine forme d’übérisation.

    1. Photo du profil de Mathieu Folin

        

      Bonjour et merci de votre commentaire.
      Tout est question de point de vue ;)

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.