S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Parole d’expert- « Il faut vivre avec son temps ! », Philippe Benardeau, président d’AgentMandataire.fr

4112 1
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Philippe Benardeau a lancé en 2013 un réseau de mandataires baptisé AgentMandataire.fr avec une idée fixe : recruter des professionnels de l’immobilier, des négociateurs compétents et indépendants. Aujourd’hui, le réseau qui compte une vingtaine de mandataires en France se porte bien et se développe. Retour en arrière.

Qu’est-ce qui vous a conduit à lancer AgentMandataires.fr ?

Je viens du web marketing mais je suis aussi dans l’immobilier depuis de nombreuses années. En 2008, avec la crise et les difficultés que l’on a connues dans ce secteur, je me suis penché sur le sujet des mandataires. Il collait bien à ma vision des choses : moi, je me sens très proche du « business model » américain. Je le trouve bien meilleur que notre modèle à nous puisque, dans l’immobilier, tout passe par internet. Je suis donc parti du principe que, si on ne fait ni location ni gestion, avoir une vitrine n’a pas d’intérêt. Rien ne justifie une boutique, sachant que 95% des recherches passent par le web et qu’il n’y a pas de vente immédiate. On le voit bien d’ailleurs, ce n’est pas une vitrine qui fait la différence. Les vraies valeurs ajoutées sont la présence sur la toile, un positionnement affirmé, le relais sur les réseaux sociaux, etc. En revanche, avant de me lancer, je voulais être certain que ce « business model » était viable. J’ai donc attendu que les leaders du marché s’imposent et lorsqu’ Artémis, le holding de la famille Pinault, a racheté Capifrance et d’Optimhome, je me suis dit : ça y est, il n’y a plus rien à craindre, le concept est entériné et il va gagner des parts de marché. Ce qui se passe actuellement.

En quoi votre réseau se différencie-t-il des autres réseaux de mandataires ?

La démarche est différente. Selon moi, on ne peut pas être un bon mandataire immobilier si on n’est pas passé d’abord par une agence. Moi, j’ai appris en agence ! Nous avons donc voulu créer un réseau constitué de personnes expérimentées qui ont travaillé en agence. Des gens qui maîtrisent leur métier, leur business, leur secteur…, des gens forcément plus âgés, à la recherche de plus d’indépendance et qui souhaitent mieux gagner leur vie. Mais que des professionnels ! Nous, notre ADN, c’est le professionnalisme et la qualité de service. L’avantage ? La conformité dans le discours et les méthodes. Chez nous, créer des synergies entre différents mandataires ne pose pas de problème. Et attention, si le réseau vient en support, il contrôle aussi tout. Résultat, aucun client n’a manifesté son mécontentement. D’ailleurs, tous disposent d’un numéro vert où ils peuvent appeler pour n’importe quelle raison.

Quelle taille fait le réseau aujourd’hui ?

Il comprend une petite vingtaine de négociateurs répartis sur l’ensemble du territoire. D’ici 3 ans, nous souhaiterions quadriller les 50 plus grosses villes françaises. Mais nous ne voulons pas grossir trop vite. Et nous n’avons pas non plus la folie des grandeurs : notre réseau ne dépassera jamais, à mon sens, plus de 100 négociateurs. Après, nous perdrions cette démarche familiale qui nous intéresse. De toute façon, on ne peut pas être bon partout. Nous sommes plutôt un réseau urbain, nous visons une clientèle de CSP+, qui manque de temps, et sur laquelle nous savons communiquer. Pour faire court, nous avons d’autres leviers que ceux des agences immobilières classiques donc les moyens d’atteindre notre clientèle, via des techniques de web marketing poussées que nous maîtrisons parfaitement. Il ne faut pas oublier qu’avec un réseau de mandataires il n’y a plus de vitrine classique. La vitrine, c’est internet. Si vous n’êtes pas bon sur internet, comment voulez-vous sortir du lot ?

Les mandataires, l’avenir de l’immobilier ?

Non, c’est le présent. La preuve avec la bonne santé de notre entreprise. Notre chiffre d’affaires double tous les ans.

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, , , ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Rejoignez la conversation

  1.   

    […] => SUITE DE L’ENTRETIEN SUR LE BLOG DE SELOGER.COM […]

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.