S’informer, échanger, entre professionnels de l’immobilier.


Pourquoi les professionnels vont-ils avoir besoin d’embaucher ?

Pourquoi les professionnels vont-ils avoir besoin d'embaucher ?
2502 0
Découvrez les univers métiers liés à cet article :

Avec 300 000 emplois, l’immobilier au sens large constitue un secteur de poids sur le marché du travail en France. Il est d’autant plus important d’y prêter attention puisqu’il devrait recruter dans les prochaines années, compte tenu de facteurs à la fois conjoncturels et législatifs. Quelques explications pour comprendre pourquoi les professionnels de l’immobilier vont devoir embaucher.

Le secteur de l’immobilier

Situé en aval de la construction, il comprend de nombreux métiers permettant de valoriser et de gérer le bâti existant neuf ou ancien. Conseillers en transaction, conseillers et gestionnaires en location, gestionnaires de parc et diagnostiqueurs ne sont que la partie visible de cet iceberg professionnel. En effet, dans l’ombre s’activent de nombreux autres métiers rendant la mission des premiers possible : secrétaires, comptables, informaticiens, webmasters, photographes, pour n’en citer que quelques-uns. En ce sens, l’immobilier au sens large est pourvoyeur d’emplois directs et indirects et cela devrait s’accentuer dans les prochaines années.

Les trois raisons qui vont pousser au recrutement

1 – La reprise du marché :

C’est une évidence, après 5 années particulièrement difficiles, l’immobilier va enfin beaucoup mieux et le nombre de transactions a même atteint un niveau record. Au sein des agences immobilières captant pas moins de 58 % de ce marché, il n’est pas rare de voir des conseillers débordés par le nombre de contacts. Les acquéreurs entendent profiter au plus vite des taux d’emprunt particulièrement bas et les vendeurs ne veulent pas louper cette période propice pour concrétiser leur projet. Les chiffres d’affaires augmentent et avec eux, les marges de manœuvre de recrutement. L’émergence de nouveaux statuts, tels que celui d’autoentrepreneur, a permis ces dernières années le développement de réseaux importants d’agents mandataires, qui continueront à recruter très largement pour s’assurer une couverture nationale complète.

2 – La législation :

L’évolution importante de la législation, pour ne pas dire son alourdissement, a considérablement compliqué la réalisation des transactions dans la gestion en copropriété et dans la gestion locative. Ce dernier exemple est particulièrement significatif. Les obligations de la loi ALUR rendent de plus en plus compliquée une gestion non professionnelle du parc locatif. Celui-ci est encore géré dans 90 % des cas par les bailleurs eux-mêmes, mais confrontés à la complexité et à la multiplicité de leurs obligations légales, ceux-ci sont de plus en plus nombreux à se tourner vers un professionnel. Les premiers diagnostics obligatoires crées en 1996 ont été depuis considérablement complétés. L’instauration de l’État des Risques de Pollution des Sols (ERPS) et du diagnostic technique global (DTG) conforte une profession récente mais déjà bien établie, qui va devoir recruter pour répondre à la demande. De même, en rendant obligatoires les sites Extranet des copropriétés, la loi ALUR entraîne de facto un besoin en web designers pour les créer et en webmasters pour les faire vivre quotidiennement.

3 – La numérisation :

L’immobilier est un secteur parfait pour démontrer que la numérisation crée aussi des emplois ! L’avènement des sites Extranet et Intranet et des logiciels nécessaires, ainsi que la maintenance des supports informatiques nécessaires, ont généré de nombreux besoins. Informaticiens, webmasters et e-marketers sont indispensables à la poursuite de la numérisation multi-support (PC, tablettes et Smartphones) des métiers de l’immobilier. Le contenu, pour être efficace, demande une qualité inédite. Les agences immobilières font de plus en plus appel à des photographes professionnels pour valoriser au mieux leurs annonces. Les visites virtuelles qui se mettent en place exigent, elles, des spécialistes de la prise de vue 3D et des concepteurs pour les logiciels associés. La filière du logiciel se met à recruter des spécialistes de l’immobilier pour répondre au mieux aux attentes de ce secteur.

On le constate, le secteur de l’immobilier est actuellement et pour les années qui viennent dans une situation favorable au recrutement de nombreux professionnels. Ces besoins sont variés mais tous concourent à la valorisation et à la pérennité du patrimoine bâti en France. Un beau secteur essentiel à la vie des Français, avec de beaux métiers !

Aidez nous à rendre ce blog plus proche de vos attentes :

Dans cet article :
, ,

Ceci peut aussi vous intéresser :

Le Club des Experts

Pour commenter cet article, rejoignez le Club des Experts.
Vous découvrirez dans votre espace des articles exclusifs,
des enquêtes en avant première sur votre métier et de nombreux
contenus pour vous aider dans votre quotidien.